18 octobre 2019

L'Art a la lettre près,la dyslexie cacophonique ,pensée futile sur la pédagogie active: L'illettrisme est un état analphabétique

La dyslexie la cacophonie du non dit ,  L'illettrisme est un état analphabétique 

                                 lettre à La dyslexie

La dyslexie la cacophonie du non dit , L'illettrisme est un état analphabétique

 

 

                  analyse d' une faute ou  la faute acquis (T)

  - des mots qui fautes pour vous le dire.                                                                                                                                      -des mots qui ont conscience de ne pas être comme les autres , ils ont même pu me dire tu connais plus de   fautes libres de sens , que de mots injustes !........ 

 - mais leur force a vaincu la peur de les écrire et acquis le droit de se reproduire pour se réinventer tous les jours   de petites faute. 

-des mots ivres de sens qui en perdent leur latin sur la portée du bon sens clef de sol ou clef de fadaise. - ils portent en eux un message caché, l'esprit du sang qui crie, ils n'existent que pour celui qui sait lire entre les silences.

                                        le bénéfice pédagogique

  vivre libre ou mourir, c'est vivre sur le fil de la raison des autres. Ce n'est pas parce que l'on connaît ses limites que l'on ne peut pas en créer d'autres.

 -créer des liaisons dangereusement neuronales qui vous emmènent dans un univers où l'abstrait est rois et le droit d'exister relativise les mots des autres.

La dyslexie la cacophonie du non dit , L'illettrisme est un état analphabétique

 c'était : lettre à La dyslexie ou la faute acquis (T)  

Cuisine et Gastronomie influenceurs et explication dinatoir sur la dyslexie pédagogique

                                                                            dyslexie pédagogique 

 

 il est bon pour le moral de savoir que leur cerveau fonctionne de la même manière que celui des génies.

Dyslexie et potentialités : lorsque le cerveaux comble ses déficits en créant des compensations psychique ,Les 

Dyslexie et potentiel du cerveauxapprentie de la vie ayant une dyslexie ont tendance à conceptualiser l’information dans une forme visuospatiale plutôt que verbale il font face à de multiples difficultés en contexte scolaire. Ils auront de la difficulté à lire et à orthographier, ce qui a un impact majeur sur leurs compétences rédactionnelles. Ce qui peut engendrer une perception de soi négative et de l’anxiété.Mais ces capacités visuospatiales accrues les aident dans des contextes professionnels tels que la construction, l’art visuel . Mais développent des capacités créatives et plusieurs qualités associées à l’entreprenariat telles que l’intuition, l’introspection et la capacité de se crée eux même .  Force est de constater que la dyslexie, un trouble spécifique d’apprentissage,s’appuyant sur le potentiels cachés des personnes ayant une dyslexie, vise d’une part à sensibiliser les professionnels de l’enseignement à la complexité de ce trouble, et d’autre part à offrir une représentation plus juste, voire prometteuse de la dyslexie.  Ce faisant, il invite aussi l’ensemble des formateurs techniques à réfléchir sur sur les phases de travaille pour ne pas mètre en échec les qualités de la dyslexie et de ses propres représentations de la dyslexie.

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

La perception de soi                                                                                                                                                                   La perception de soi renvoie à la perception qu’une personne entretient à l’égard d’elle-même,les personnes ayant une dyslexie présentent souvent une perception négative de soi et influence le sentiment de incompétence scolaire,  le bien-être en général.l'évidence et que les élèves ayant une dyslexie sont plus sujets à l’anxiété.l’enseignement gagnent à étre aborder dans la perspective des opportunités qu’elle offre.Tous les dyslexiques ne sont pas des génies, mais il est bon pour le moral de savoir que leur cerveau fonctionne  de la même manière que celui des génies.

 

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

les ARTS PLASTIQUES, UN UNIVERS SANS LETTRES  OÙ LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

ce qui caractérise l’art,! une forme d écriture inventée par les lettrés d une société pour les illettrées de celle-ci , fabricant le lien culturel permettant crée une nation ,un peuple ,une ethnie. ( L'écriture inventée : empirisme, constructivisme, socioconstructivisme) .                                                                                                                              la formation est une proposition culturel de la société de gestion de l avenir. le constructivisme est l'expression d une doctrine qui entend construire une nouvelle société.Le but de l'art constructiviste est d'exclure de l'oeuvre le réel et les référencés au réel, afin d'accéder à une autre forme, la dyslexie réinvente une réédité esthétique ou de pensée tout les jours!!,,,,,,,,,!!!!!!!!!!!!!!!;;;;;;;;;;;;;!!!!!!!!!!!!!!

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

imaginé par eric Arbouin et son environnement _______________________

la suite bientôt ____________________________

 que reste t'il au illettré comme survie possible au sein de l'illettrisme de la connerie et comme facteur de détournement l'illetrage compensé par l'empirisme.la norme culturel :tout le monde sait lire écrire compté chanté joué de la belle musique et peut-être même danser.gommée des différences qui pourrait être de petit bonheur différant, pour que chacun est de la place sur cette planète,mais l'eugenisme intellectuel prend sa source dans l'inegalité naturel des choses.inventer d'autre langage ou d'autre code de vivre ensemble,le monde est  bâillonnais par les interdis des autres,        mais qui sont les autres !________________________________________

_________pour en voir + clique sur le lien to see more + click onthe link:  
_________________________________________________

par : Nadia Rousseau 

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

 

DSC_3530

 

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

 

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

 

Ph. D., est professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), directrice du Réseau de recherche et de valorisation de la recherche pour le bien-être et la réussite en contexte de diversité (RÉVERBÈRE), responsable de l’équipe Qualification et insertion socioprofessionnelle des jeunes adultes québécois (QISAQ), coresponsable du Laboratoire sur la recherche-développement au service de la diversité (Lab-RD2) et chercheure pour le réseau Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la SCOlarité : Persévérance Et Réussite (PÉRISCOPE). 

les ARTS UN UNIVERS SANS LETTRES LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN

 

penser à la dyslexie se traduit majoritairement par une réflexion sur les problèmes qu’elle engendre de même que les façons de « réparer » le problème. Pourtant il serait plutôt important                                                                            « de cesser de se centrer sur les problèmes pour davantage se centrer sur les talents et les habiletés exceptionnelles qui viennent souvent avec cette problématique »

En contexte scolaire, les personnes ayant une dyslexie, contrairement à leurs pairs sans dyslexie,sont avantagées dans la comparaison visuelle d’une même figure, mais désavantagés lors d’une comparaison visuelle de figures mul­tiples, et ce, encore plus si ces figures ne sont pas réunies sur une même page (Schneps, Rose et Fischer, 2007).

 

DSC_3563

De plus, les enfants ayant une dyslexie arrivent à des résultats supérieurs aux enfants sans dyslexie dans une activité où, après avoir fait un trou dans une feuille de papier pliée [paper folding test], ces derniers doivent identifier laquelle, parmi les illustrations présentées, représente la bonne image une fois le papier déplié (Jarrett, cité dans Duranovic, Dedeic et Gavrić, 2014).

FIGURE 1. EXEMPLE D’UN PAPER FOLDING TEST

 

DSC_3572

Cliquez ici pour accéder au site Web de IndiaBix et en savoir plus sur le paper folding test.                                   (Disponible en anglais seulement)

Plusieurs qualités associées à la dyslexie telles que rapportées par Davis et Braun (2012) sont clairement  présentes chez un nombre important d’entrepreneurs.

  • une curiosité accrue
  • une capacité de penser en images
  • l’intuition
  • l’introspection
  • une perception multidimensionnelle
  • une capacité de ressentir comme si c’était la réalité
  • une imagination vive

 

expression dyslexique positive

D’autres études, dont celles de Logan (2008, 2009), mettent également en évidence que les adultes ayant une dyslexie sont surreprésentés chez les entrepreneurs, possiblement à cause du besoin qu’ont ces personnes de penser et d’agir libre­ment. Les entreprises développées par les personnes ayant une dyslexie se caractérisent, précise Logan, par une croissance plus rapide que celles développées par les personnes sans dyslexie.             Leur capa­cité de déléguer certaines tâches pour compenser leurs propres difficultés pourrait expliquer ce constat.

Capacités créatives

expression dyslexique négative

 

Des capacités créatives notables chez les personnes ayant une dyslexie sont également mises en évi­dence. Des chercheurs notent la remarquable capacité des adultes ayant une dyslexie de produire de nouvelles utilisations pour des objets du quotidien (Everatt, Steffert et Smythe, 1999) et reconnaissent également leurs capacités créatives et artistiques importantes (Cha­kravarty, 2009; Lowe, 2002; Wolff et Lundberg, 2002).

D’ailleurs, Çorlu, Özcan et Korkmazlar (2007, 2009) estiment que ces derniers sont particulièrement habiles dans le domaine de l’art graphique moderne et qu’ils devraient être considérés comme des candidats potentiels dans le domaine du graphisme. Les auteurs concluent à une imagination et une créativité plus grandes chez les personnes ayant une dyslexie compa­rativement à ceux n'ayant pas une dyslexie, notamment en raison de leur capacité à adopter une perspective différente sur le monde qui les entoure (Everatt, Steffert et Smythe, 1999).

Conclusion

expression dyslexique

 

Davis et Braun (1994) étaient certes audacieux d’associer la dyslexie au « génie »! Comme le démontre sommairement ce texte, d’autres ont emboîté le pas en mettant en évidence des capaci­tés étonnantes trop souvent obscurcies par des difficultés en lecture et en écriture en contexte scolaire.

Maintenant que la lumière est faite, il ne nous est plus possible d’adopter une vision réductrice de la dyslexie; bien au contraire, les récents résultats de recherche nous invitent plutôt à exploiter ces potentialités, et ce, peu importe la nature de notre rôle dans la communauté édu­cative.

Dorénavant, le visage de la dyslexie n’est plus le même. Pour contribuer au

expression dyslexique

dévelop­pement de ce nouveau visage, il faut d’une part accepter, ou du moins reconnaître que la dyslexie est complexe et que les capacités à lire et à écrire de la personne ne sont pas l’unique reflet de son potentiel.

expression dyslexique

 

Dans une perspective d’utilisation des connaissances issues de la recherche dans la prise de décisions éclairées en contexte scolaire, les étonnantes capacités des personnes ayant une dyslexie gagnent à être mises à profit :

  • penser en images plutôt qu’en mots
  • penser autrement – pensée créative
  • résoudre des problèmes à travers une approche innovante
  • utiliser tous ses sens pour percevoir le monde
  • exploiter la représentation visuelle

La réalisation de soi est certes influencée par l’expérience scolaire subjective de la personne ayant une dyslexie, mais elle l’est tout autant par les occasions qui lui sont données d’expérimenter ses potentialités en toute conscience.

________________________________________________________________________________________________________________________



les ARTS PLASTIQUES, UN UNIVERS SANS LETTRES OÙ LES DYSLEXIQUES SE SENTENT BIEN____________________________________________________________

_imaginé par eric Arbouin et son environnement____________________la suite bientôt

pensée futile sur la pédagogie active , la cacophonie du non dit


Commentaires sur L'Art a la lettre près,la dyslexie cacophonique ,pensée futile sur la pédagogie active: L'illettrisme est un état analphabétique

  • dyslexie pédagogique , il est bon pour le moral de savoir que leur cerveau fonctionne de la même manière que celui des génies.

    Posté par pourtoujours, 07 mars 2019 à 07:21 | | Répondre
  • une dyslexie developpe une capacité à adopter une perspective différente sur le monde qui les entoure ,l’art à une action éducative susceptible de modifier durablement le comportement de par sa finalité et de son action psychologique d’autre par, L'action psychologique de la création n’est pas immédiate et les modes de réception et d’interprétation de l’œuvre ne lui incombent pas entièrement. L’œuvre peut impressionne par l'économie psychique d’une certaine manière, mais ne prédétermine pas les interprétations des œuvres, ni les théories qui s’y rapportent. L’art est donc un « langage », une « technique des sentiments » qui prend forme dans l’acte de création. L’œuvre est en ce sens une matrice organisationnelle de notre comportement futur, de nos sentiments et de nos catégories de perception ; elle oriente en quelque sorte les dispositions de la perception.

    Posté par pourtoujours, 16 mars 2019 à 16:33 | | Répondre
  • Dans le cadre de la Conservation Dynamique des Gestes Techniques la compréhension de l’art réside dans Dans La préhension (du latin prehensio) est d'abord la faculté ou l'action de saisir une intention parcellaire d une oeuvre on peu même en juger la qualité d émotion par ne serait ce qu un fragment de témoignage d un art ,dans sa restitution il faut maîtrisait l histoire de l environnement de sa production et des émotions négatives liées à l’échec d un moment, permet d'offrir des pistes de réflexion en lien au paradoxe de l’échec qui fait face a nos envie. examinons ce qui caractérise l’art,! une forme d écriture inventée par les lettrés d une société pour les illettrées de celle-ci , fabricant le lien culturel permettant crée une nation ,un peuple ,une ethnie.... . l’échec a plusieurs formes dans sa relation à l’expérience de l apprentie. faculté de susciter une variété d’émotions intenses lors de l’échec. un aperçu des raisons pour lesquelles les émotions négatives sont contre balancées par une expérience ( L'écriture inventée : empirisme, constructivisme, socioconstructivisme) la formation est une proposition culturel de la société de gestion de l avenir

    Posté par pourtoujours, 16 mars 2019 à 16:34 | | Répondre
  • les dyslexiques des génies ?
    « Les dyslexiques sont le fruit de la dernière mutation neurologique de l’espèce humaine ». Béatrice Sauvageot, orthophoniste et co-fondatrice de l’association Puissance DYS, en est persuadée, la dyslexie est loin d’être une tare. Bien au contraire. « Ils sont comme les gauchers », explique-t-elle. Un gaucher à qui l’on apprend à écrire de la main droite devient souvent ambidextre. Il en va de même pour les dyslexiques. « Ils utilisent la langue neurologique, mais si on leur enseigne notre lexique, ils sauront utiliser les deux. Ils seront alors bilexiques ». Parce que leur traitement de l'information linguistique fait appel à des régions cérébrales qui ne servent pas forcément au traitement du langage, ils sont doués d'une façon originale d'appréhender la lecture et l'écriture.

    Comment reconnaître un enfant dyslexique ? Béatrice Sauvageot dresse un profil très précis de ces enfants, de ces adolescents, si singuliers à ses yeux. « Outre les difficultés à lire, les dyslexiques ont la particularité d’apprendre les règles mais de ne jamais les appliquer. Ce qui exaspère en général les parents et les professeurs, qui ont l’impression que l’enfant est paresseux, qu’il le fait exprès, ou encore qu’il est débile. Ils font des fautes qui ne sont jamais les mêmes. Ils se caractérisent aussi par leur grande lenteur : faire leurs devoirs nécessite 3 à 4 heures par jour à partir du CE1 ! La notion qu’ils ont du temps est dilatée, on dit souvent d’eux qu’il leur faut deux heures pour se préparer le matin avant de partir à l’école. Mais ce sont aussi des enfants dotés d’un sens de l’observation exceptionnel, d’une impressionnante capacité d’analyse des nuances (couleurs, odeurs, textures…), et d’un sens de l’intuition unique. »

    Posté par pourtoujours, 23 mars 2019 à 08:42 | | Répondre
Nouveau commentaire