26 mai 2021

dernière nouvelle du monde et de l’ apprentissage. MARPEN FORMATION création design CHARENTE Aquitaine, Mise à jour 25/05/2021

formation aux MÉTIERS DU PATRIMOINE et écologie raisonnée du bâtie et de son environnement

formation aux MÉTIERS DU PATRIMOINE et écologie raisonnée

APPRENTISSAGE FORMATION CAP Taille de pierre,CAP MAÇON décorateur esthétisant,ÉBÉNISTERIE, Chaque rêve finit par trouver UN CAP.

dernière nouvelle du monde

ce matin là...............................nous en ........étions.............encore....là...................!

https://www.youtube.com/watch?v=sxYcTKcWrIw 

comment la politique local m'a volé 50 ans de bénévolat aprés avoir construit des idées et fabriquer des réalités et subit les critiques des petites têtes bien pensantes à qui nous avons appris la critique de la récupération diplome réussie.

Tusson: le jardin médévial passe en accès libreÉric Bouchet, le maire de Tusson, incite le grand public à déambuler dans le jardin médiéval, en accès libre. Photo C.A.

Par Céline AUCHER, publié le 11 mai 2021 à 19h30.

La disparition du club Marpen pousse la commune à innover. Elle vient de rouvrir le jardin médiéval, en créant une liaison douce jusqu’au cimetière.

Un jardin médiéval transformé en jardin public au milieu d’un cheminement doux qui part du bourg de Tusson et rejoint le cimetière et le parc du couvent des hommes. C’est le nouveau visage du site qui était encore géré par le club Marpen la saison dernière, avant la liquidation de l’association et sa renaissance en Marpen Insertion Formation  « avec l’idée d’en faire un complément d’attractivité: un lieu ouvert et une promenade cohérente avec le circuit fleuri du bourg »

 Marpen, Chronique d'un espoir assassiné ou l'idée associative assassinée à tusson en septembre 2020

A Tusson, Marpen devient « un nouveau projet à construire »Alain Brouté préside la nouvelle association qui a repris les actifs du club Marpen. Sa priorité est de «récupérer 80 à 100 000 € pour démarrer».

Photo C. A.
Par Céline AUCHER, publié le 19 octobre 2020 à 14h24.

La reprise d’une partie de l’ancien club Marpen par l’association Marpen Insertion Formation est actée. Entretien avec Alain Brouté, son président.

Des questions plus que des réponses. C’est le lot de Marpen Insertion Formation, la nouvelle association qui a repris les actifs du club Marpen, en liquidation judiciaire, en maintenant 29 emplois sur les 34 initiaux (lire CLdu 18 septembre) et qui doit reconstruire un projet centré sur l’insertion des publics vulnérables, la formation à la restauration du bâti ancien et aux techniques environnementales et à l’accueil des mineurs isolés étrangers. Avec un nouveau président, Alain Brouté, ex-vice-président du club Marpen, entré dans l’association il y a cinq ans, aux côtés de Nadia Caillaud, vice-présidente

Le 17/09/2020, à 11:08, DIOT Christel a écrit :         Bonjour à tous,C'est avec grand plaisir que vous trouverez l'avis favorable du tribunal concernant la Cession du Club Marpen au profit de Marpen insertion et formation et MNA. Alors, sans pudeur, vous pouvez vous féliciter de votre engagement sans faille aux valeurs et aux fondamentaux de l'association.Personnellement, je suis parfaitement consciente des sacrifices qui ontdû être consentis par chacun d'entre vous. De nombreux efforts devront encore et toujours être déployés car malheureusement rien n'est jamais acquis. Mais si j'ai bien appris une chose, à vos côtés, c'est que vous en avez la force, le courage et la volonté.          Longue vie à Marpen Insertion et formation! Bien à vous,    Christel  Directrice Générale  Club Marpen - Marpen Formation     direction@clubmarpen.org

TUSSON: 29 EMPLOIS SAUVEGARDÉS SUR LES 34 DE MARPENPar charentelibre.fr, publié le 17 septembre 2020 à 15h20.

Le tribunal d’Angoulême vient de valider l’offre de reprise du Club Marpen, en redressement judiciaire depuis août 2019, par son association filiale Marpen Insertion Formation. Une porte de sortie inespérée pour l’association de rénovation du patrimoine de Tusson, ancrée sur le territoire depuis plus de cinquante ans, qui s’est engagée à conserver 29 emplois sur les 34 actuels, dont 20 salariés en insertion (lire CL des 28 août et 14 septembre). Mais en excluant les activités culturelles et de location de gîtes, déficitaires, pour recentrer le projet associatif sur l’insertion des publics vulnérables, la formation à la restauration du bâti ancien et aux techniques environnementales et à l’accueil des mineurs isolés étrangers, à hauteur de 10 places. Une cession à Marpen Insertion Formation au prix de 31 408€ que le tribunal a privilégiée à l’offre de l’association Père Le Bideau, qui proposait de reprendre uniquement l’activité d’accueil des mineurs non accompagnés. « Seule l’offre de Marpen Insertion Formation est satisfaisante en ce qu’elle permet la pérennisation de l’emploi », souligne notamment le tribunal, qui rappelle l’affaire à l’audience le 8 octobre prochain « afin de s’assurer que les actes de cession sont bien intervenus. » « Un soulagement », pour la directrice Christel Diot, qui fait pourtant partie des cinq futurs salariés licenciés. ça a été une sacrée expérience. Je suis hyper contente que Marpen puisse poursuivre ses activités. »

 

Tusson: Marpen cherche à se recentrer pour survivreTusson: Marpen cherche a se recentrer pour survivre Albert Saint-Louis, figure historique de Marpen, pourrait reprendre la coordination générale de Marpen Insertion Formation,Photo C. A. publié le 28 août 2020 à 10h01. Avec 1,5 million d’euros de dette, le Club Marpen est au bord de la liquidation judiciaire n Un projet de reprise des parties insertion et formation est sur la table.”L’idée est de repartir à zéro avec la nouvelle association Marpen Insertion Formation sur un projet pérenne et viable qui permettrait de reprendre 23 salariés sur les 35 actuels. Redémarrer dans un nouveau corps en conservant son coeur d’activité et 23 salariés sur les 35 actuels. C’est l’objectif de l’équipe Marpen, l’association de rénovation du patrimoine de Tusson, en redressement judiciaire depuis un an, dont le conseil d’administration a décidé la mise en liquidation judiciaire en juillet dernier. "On allait dans le mur, avec le risque que la trésorerie ne permette plus d’assurer les salaires à la fin de l’été", souligne la directrice Christel Diot, en pointant…Je sais que la situation n'est facile pour personne et que vous vous posez beaucoup de questions. Je le rappelle, n'hésitez pas à m'appeler ! Je tiens à vous féliciter pour votre détermination à continuer la formation même à distance. J'en souligne l'importance et vous encourage à continuer ! En effet, les apports théoriques sont très important pour votre formation mais les retours que vous faites aux formateurs seront indispensables pour la prise en compte de votre assiduité. Tout comme l'apport théorique, les apports techniques et pratiques sont l'essentiel de vos formations.Nous élaborons une planification possible et nous reviendrons vers vous. En ce qui concerne les épreuves 

Pacte Social , CONTRAT SOCIAL,une vieille histoireformation Tel : 05.45.31.71.55 

MARPEN FORMATIONS et derniere nouvelle du monde

                 

Pacte Social , CONTRAT SOCIAL,une vieille histoire

DU CONTRAT SOCIAL, OU PRINCIPES DU DROIT POLITIQUE

PAR J.J. ROUSSEAU,
CITOYEN DE GENEVE

Je veux chercher si dans l’ordre civil il peut y avoir quelque regle d’administration légitime & sure, en prenant les hommes tels qu’ils sont, & les loix telles qu’elles peuvent être: je tâcherai d’allier toujours, dans cette recherche ce que le droit permet avec ce que l’intérêt prescrit, afin que la justice & l’utilité ne se trouvent point divisées.

J’entre en matière sans prouver l’importance de mon sujet. On me demandera si je suis prince ou législateur pour écrire sur la Politique? Je réponds que non, & que c’est pour cela que j’écris sur la Politique. Si j’étois prince ou législateur, je ne perdrois pas mon temps à dire ce qu’il faut faire, je le ferois, ou je me tairois.

Né citoyen d’un Etat libre, & membre du souverain, quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d’y voter suffit pour m’imposer le droit de m’en instruire. Heureux, toutes les fois que je médite sur les Gouvernemens, de trouver toujours dans mes recherches de nouvelles raisons d’aimer celui de mon pays!

LE FOFE FAIT LE PLEIN DE NOUVEAUTÉS

Le Fofe fait le plein de nouveautésLe Fofe attire chaque année environ 15.000 visiteurs.

Photos archives CL
Par Amélie BORGNE, publié le 6 février 2020 à 19h32.

La 32e édition du salon des métiers, de la formation et de l’orientation se tient vendredi et samedi à l’Espace Carat à L’Isle-d’Espagnac. Avec de nouveaux secteurs et écoles présents pour la première fois. « A-t-on encore besoin du Fofe à l’heure d’Internet? « La réponse est oui », affirme Michel Buisson, délégué général de la Fédération charentaise des œuvres laïques (Fcol), organisatrice de ce salon des métiers, de la formation et de l’orientation dont la 32e édition a lieu vendredi et samedi à l’Espace Carat…                                                                    création design expérimentale pluridisciplinaire Nouvelle-Aquitaine Blog bois menuiserie ébénisterie,formation taille de pierre

 Jean-Jacques Rousseau ,l'emile de l'éducation philosophique ou l'éducation négative

 “La première éducation doit donc être  purement négative. Elle consiste, non 

point à enseigner la vertu ni la vérité mais à garantir le coeur du vice et l’esprit de l’erreur”

soulignant la nécessité de réfléchir à tous les principes de l’enseignement de l'apprentissage en tenant compte de la finalité de contribuer au développement d’un être humain au potentiel unique, capable de devenir un être autonome et libre, participant activement à son devenir et à celui de la société.

 Une première conséquence est que l’enfant devient un modèle à connaître. L’enfance est ici état fondamental de la vie, un état distinct de l’existence adulte, que l’éducateur doit respecter. Une deuxième conséquence éducative est à l’effet que l’enfant doit être actif et responsable de son éducation. En fait, l’enfant, tout autant que l’adulte, possède une liberté qui demande à être respectée. Cela signifie que son rôle dans l’éducation ne doit pas se résumer à celui d’un être passif qui reçoit la connaissance de l’extérieur. Tout au contraire, l’éducateur doit en faire un être actif dont l’action contribue fondamentalement à sa propre formation. La troisième conséquence éducative est que le but de l’éducation doit être de former un être humain libre. Il ne s’agit donc pas de former un type d’être humain en particulier, mais bien l’être humain lui-même. Ce n’est qu’à cette condition que l’éducation « produira » des êtres libres et équilibrés. En quelque sorte, ce que nous dit le philosophe c’est que, si on ne peut apprendre à être libre — car la liberté est inscrite dans la nature même de l’être humain — l’éducation doit se faire accompagnatrice de cette liberté fondamentale et non pas son geôlier.

Rousseau propose une manière originale d’éduquer : l’éducation négative. Il s’agit d’une éducation par la nature, une éducation qui refuse les opinions et la morale ; une éducation qui n’est pas basée sur les connaissances déclaratives, car l’apprentissage doit venir de l’expérience des choses et non de la connaissance par les mots. L’éducation négative laisse donc la nature agir. L’enfant apprend par sa propre expérience face aux choses. C’est pourquoi il ne doit pas être confronté au discours théorique ni aux discours moraux. Dans la perspective de Rousseau, le rôle de l’éducateur consiste principalement à protéger son élève contre les méfaits de la société, contre les influences néfastes de la culture et son cortège de corruptions et de préjugés. On l’aura compris, si l’éducateur laisse la nature agir, il n’est pas pour autant réduit à un rôle totalement passif. En réalité, tout en suivant scrupuleusement la nature, c’est tout de même lui qui choisit à la fois le contenu (expériences et observations) et le moment propice pour le mettre à la disposition de l’enfant. En fin de compte, la pédagogie de Rousseau peut être qualifiée de négative dans la mesure où elle propose d’intervenir le moins possible auprès de l’enfant afin de le laisser réaliser ses propres expériences.

Garantie jeunes

Bataille autour du magot de l'apprentissage

 Près de deux milliards d’euros sont gérés par les régions. Le gouvernement souhaite en transférer une partie aux branches professionnelles.

Emmanuel Macron en visite à Egletons (Corrèze) en octobre où il a défendu l'apprentissage. (Sipa)Entre les régions et le gouvernement, le combat fait rage. En cause? La tentation de l'exécutif de les déposséder du pilotage de l'apprentissage – et du financement qui va avec – pour le confier aux branches. L'apprentissage n'est pas qu'une affaire de sous, mais un peu quand même. Chaque année, près de 2 milliards sont directement gérés par les 13 régions. Une partie de cette somme provient de la taxe d'apprentissage que versent les entreprises. Deux milliards qui servent à ouvrir des formations, rénover des bâtiments, aider les apprentis… Mais pas seulement.

"Sur 900 millions de taxe d'apprentissage donnés aux régions, il y a 300 millions dont on ne voit pas la couleur et qui passent dans la tuyauterie", tempête Jean-Michel Pottier, vice-président chargé des affaires sociales à la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME). Semblant valider ce discours, Emmanuel Macron avait, pendant la campagne, promis d'affecter "la totalité de la taxe d'apprentissage au financement de l'apprentissage". Mais les régions contestent vivement toute évaporation des sommes perçues. "Les régions distribuent plus que ce qu'elles perçoivent. Pour mettre fin à ce mauvais procès, nous demandons que l'on puisse observer dans nos comptes, la part reçue et la part consacrée à l'apprentissage", propose François Bonneau, le président de la région Centre-Val de Loire, en pointe dans ce combat. Myriam El Khomri, ancienne ministre du Travail, avait plaidé en ce sens. Dans le vide.

C'est une réforme portée par l'UIMM [fédération de la métallurgie], la branche la mieux organisée du patronat, qui aurait la capacité de piloter et de recevoir la taxe apprentissage

Depuis des années, les patrons caressent un rêve : récupérer les 51% de la taxe versée aux régions. Le gouvernement pourrait l'exaucer. Une petite révolution. Laquelle permettrait aux entreprises de financer directement les formations dont elles ont besoin. La Rue de Grenelle envisagerait aussi de modifier le système de collecte – qui est diablement complexe – pour le confier intégralement aux Urssaf.

Les régions crient au "hold-up"

Depuis que le bras de fer a démarré, les régions crient au "hold-up". "C'est une réforme portée par l'UIMM [fédération de la métallurgie], la branche la mieux organisée du patronat, qui aurait la capacité de piloter et de recevoir la taxe apprentissage. Toutes les autres seraient perdantes", estime un membre de l'Association des régions de France (ARF). Notamment les très petites entreprises de la construction ainsi que les artisans, dont les centres de formation d'apprentis sont largement financés par les territoires faute de taxe d'apprentissage suffisante.

Quiconque a assisté à un conseil d'administration là-bas sait que les décisions n'ont rien à voir avec les besoins économiques et locaux mais sont le fruit de rapports de force internes

"Privatiser" l'apprentissage en en confiant les rênes aux branches aux travers des Opca (Organismes paritaires collecteurs agréés) en fait hurler plus d'un. Sur le principe, d'abord. "On n'a jamais mis un dispositif de formation initiale qui touche tous les territoires dans la main d'un syndicat d'employeurs", gronde François Bonneau. Et en termes d'efficacité ensuite. Gérés par des représentants des chefs d'entreprise et des syndicats, les Opca sont parfois le théâtre de jeux de pouvoir. "Quiconque a assisté à un conseil d'administration là-bas sait que les décisions n'ont rien à voir avec les besoins économiques et locaux mais sont le fruit de rapports de force internes", attaque un conseiller régional.

Pour plaider leur cause, les régions menacent : pas question pour elles de ne plus recevoir les fonds mais de continuer à payer l'entretien des bâtiments. "On ne veut pas être les hôteliers de l'apprentissage", prévient un membre de l'ARF. Elles ont été reçues par le Premier ministre le 29 novembre ; Muriel Pénicaud est venue dîner à l'ARF le 16 novembre. Des initiatives communes sont prévues en janvier avec le Medef et les chambres de commerce et d'industrie. Face à la fronde du terrain, le gouvernement met de l'eau dans son vin. Un point d'étape doit être fait le 22 décembre au sein des quatre groupes de travail chargés de plancher sur des propositions, qui doivent être livrées fin janvier.

Scannez-moi pour ouvrir l'article sur votre mobile

Commentaires sur dernière nouvelle du monde et de l’ apprentissage. MARPEN FORMATION création design CHARENTE Aquitaine, Mise à jour 25/05/2021

  • MARPEN FORMATION,ÉBÉNISTERIE,MAÇONNERIE,Nouvelle ...
    marpenformation.canalblog.com/
    CAP ébéniste,ébéniste formation POITOU CHARENTES ... plaisir et efficacité. FORMATION réstaurateur tout materiaux stages Création Poitou-Charentes ...

    Posté par pourtoujours, 23 janvier 2017 à 09:57 | | Répondre
Nouveau commentaire