05 juin 2018

Journées du patrimoine Jeunesse et Patrimoine à Tusson ,sortir en Charente 2018 L'art du partage. Année européenne du patrimoine

 Journées européennes du Patrimoine - Thème de l'édition 2018 "L'art du partage". Année européenne du patrimoine culturell’Europe c'est çà ,Traditions et transmission

"Année européenne du patrimoine culturel 2018, l’art du partage", tel est le thème de la prochaine édition des "Journées européennes du patrimoine", qui se tiendra les samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018.

Ce thème de la 35e édition des Journées européennes du patrimoine s'inscrit dans l"Année européenne du patrimoine culturel", initié par la Commission européen.
Cette année permettra de promouvoir le patrimoine comme élément central de la diversité culturelle et du dialogue interculturel, de valoriser les meilleures pratiques pour assurer la conservation et la sauvegarde du patrimoine ainsi que de développer sa connaissance auprès d’un public large et diversifié.
Pendant toute l'année, des manifestations seront organisées dans toute l'Europe, accompagnées d'actions d'information, d'éducation et de sensibilisation.

MARPEN association de sauvegarde du patrimoine et d'éducation populaire pour promouvoir en dehors du système d'enseignement traditionnel, une éducation visant le progrès social. L'éducation populaire a pour concepts-piliers l'émancipation ; la conscientisation ; le développement du pouvoir d'agir sur une transformation sociale. architecture PATRIMOINE chantiers REMPART

 

En Charente , les 15-16 septembre 2018, comme partout en France, se déroulent les #JEP, Journées européennes du Patrimoine 2018. Elles sont organisées sous l’égide du ministère de la Culture. Le thème de cette 35e édition des Journées du patrimoine est Jeunesse et Patrimoine. Rendez-vous en septembre 2018 pour la nouvelle édition de Tusson qui possède mille et un visages et autant de façons d'être découverte.


INVITATION
Le CLUB MARPEN vous invite à participer aux Journées Européennes du Patrimoine 2018 sur le thème "L'art du partage". 



                                                           Renseignements: 05 45 31 17 47  -  www.clubmarpen.org  -  facebook : mp.cmarpen


En espérant vous compter nombreux parmi nous pour cette journée de convivialité, 

Associativement. 

 

pour en voir + clique sur le lien        

EXERCICES CONSTRUCTIVISTE , projet art conceptuel appliqué a la pédagogie active de L'art d'être heureux ! Psychologie de l’art

 

 

to see more + click on the link:


 http://www.charentelibre.fr/

TUSSON FAIT SA FÊTE À LABACHOT

  • Tusson fait sa fête à Labachot180308-01-371 Didier Ravionpresente expo Labachot au club Marpen Photo Majid Bouzzit Didier Ravionpresente expo Labachot
  • Tusson fait sa fête à LabachotDidier Ravion a ressorti le tee-shirt fait par son copain Pierre Labachot pour aller aux fêtes de Bayonne.
    Photo et repros Majid Bouzzit
  • Tusson fait sa fête à Labachot
  • Tusson fait sa fête à Labachot expo Labachot 
publié le 9 mars 2018 à 9h16.

"Labashow", c’est le titre de l’exposition consacrée par la Maison du patrimoine de Tusson à l’ancien caricaturiste de CL, Pierre Labachot. Ambiance.

Qui peut se prévaloir, un an avant Mai 68, de pouvoir caricaturer ses profs dans le journal du lycée angoumoisin Guez-de-Balzac? Pierre Labachot était de ceux-là. L’une des pépites que les visiteurs pourront découvrir dès samedi dans "Labashow", la nouvelle exposition de la Maison de patrimoine de Tusson, consacrée à l’ancien instituteur et dessinateur attitré de CL, de 1972 à sa mort en 1987 dans un accident de voiture. Un événement ambitieux, mettant en valeur le dessin de presse comme la liberté d’expression et l’engagement citoyen.

Où quatre salles sont envahies par plus de 150 dessins, surfant brillamment sur une actualité politique et sociale qui résonne encore drôlement aujourd’hui. Il suffit de regarder ces boat people vietnamiens enfermés dans une bouteille jetée à la mer ou Mitterrand ouvrant la porte en robe de chambre au facteur qui "sonne toujours 49.3 fois"! Que dire du squelette guidant le cargo de déchets nucléaires quittant la rade de Cherbourg?____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

sortir en Charente , exposition d'art singulierQu'est-ce que le Contrat social

Qu'est-ce que le Contrat social   Plus l'homme sera homme par l'éducation et plus les institutions seront réglées de telle sorte qu'elles permettent l'expression de la liberté humaine

exposition d'art singulier de monsieur yves thomas à la  Maison du patrimoine de Tusson 

 

L'Art singulier est un mouvement artistique contemporain qui regroupe un certain nombre de créateurs, dont certains autodidactes, ayant volontairement ou non établi une distance avec l'art académique.

sortir en Charente , exposition d'art singulier



sortir en Charente , exposition d'art singulier
 à Ruffec Manifestation - Plusieurs groupes se produiront en centre ville.Qu'est-ce que le Contrat social

 

sortir en Charente , exposition d'art singulier

monsieur yves thomas à la Maison du patrimoine de Tusson

sortir en Charente , exposition d'art singulier

monsieur yves thomas à la Maison du patrimoine de Tusson

pour en voir + clique sur le lien

to see more + click on the link:

 ________________________________________________________________________________________________________________________________________patrimoine Néolithique du Pays Ruffécois

MégalithesRésultat de recherche d'images pour "Courcôme"

Depuis la période Néolithique jusqu’au XXIème siècle, le visiteur peut survoler sur notre territoire, plusieurs millénaires d’histoire et de savoir-faire, témoignage du talent des artistes et des artisans qui sont venus s’y installer.

Le patrimoine Néolithique : « Territoire à vocation agricole, le Pays du Ruffécois, dispose de l’une des plus grandes concentrations de monuments mégalithiques (dolmens et tumulus) de l’ouest de la France, vieux de 6000 ans, qui n’a rien à envier à la Bretagne » Vincent Ard, Université Toulouse 2- le Mirail

NÉOLITHIQUE: TOUT SAVOIR SUR LES DERNIÈRES RECHERCHES À COURCÔME

Néolithique: tout savoir sur les dernières recherches à CourcômePhoto CL

Vincent Ard du CNRS (Université Toulouse Jean-Jaurès) et Emmanuel Mens d’Archeo Atlantica présenteront à la salle socioculturelle de Courcôme le 10 février à 18h les résultats des dernières recherches sur le Néolithique en Ruffécois.

Ils évoqueront les fouilles de l’habitat fossoyé de Charmé et les études architecturales des dolmens de la Boixe B (commune de Vervant) et de Magné, commune de Courcôme.

"Les fouilles menées en 2015 à Charmé sur le premier habitat contemporain de la construction des nombreux dolmens du Ruffécois ont permis de mettre au jour un site exceptionnel, daté du milieu du 5e millénaire avant notre ère, expose Vincent Ard. Parmi les nombreuses découvertes, on retiendra celles d’un grand bâtiment sur poteau, d’aménagements de berge pour l’exploitation des ressources fluviales et d’une série de fossés et palissades. Parallèlement, l’étude des monuments mégalithiques du Ruffécois s’est poursuivie par l’examen minutieux du dolmen de Magné à Courcôme et du tumulus restauré de la Boixe à Vervant."

CHARMÉ: UN VILLAGE DU NÉOLITHIQUE SORTI DE TERRE ?

Les traces d’anciens fossés du néolithique et de l’époque gallo-romaine sont nettement visibles sur le chantier de fouilles.

Photo CL
L’enceinte fossoyée du Peu fait en ce moment l’objet d’une première campagne de fouilles. Il pourrait s’agir d’un village du néolithique. Des visites sont proposées au public.

"C’est une découverte importante, car nous nous trouvons au coeur d’un ensemble mégalithique considérable, avec notamment les tumulus de Tusson qui se trouvent à 2 kilomètres d’ici", explique Vincent Ard, enseignant chercheur à l’université Toulouse 2 Le Mirail, responsable du chantier de fouilles.

Repéré il y a quelques années à l’occasion d’une prospection aérienne menée sur la vallée de la Charente, le site de Charmé n’avait encore jamais été fouillé. Les images aériennes laissent deviner une enceinte du néolithique, érigée à une époque probablement située entre - 4000 et - 2000 av. J.-C.

Depuis le 11 juillet et jusqu’à la fin du mois, une équipe d’une vingtaine de fouilleurs - principalement des étudiants en archéologie - est à pied d’oeuvre pour étudier le site et mettre au jour les vestiges qui y subsistent.Charmé: un village du néolithique sorti de terre ?

Parallèlement, une prospection magnétique, menée par l’université de La Rochelle, est en cours pour compléter les données aériennes, ce qui devrait permettre de mieux appréhender les dimensions du site et l’agencement des structures enfouies.

Le site pourrait s’étendre sur 4 ou 5 hectares

Concrètement, en quoi consiste ce site archéologique? Lorsque les hommes du néolithique s’installaient quelque part, ils choisissaient bien sûr un site répondant à leurs besoins, mais aussi présentant une protection naturelle suffisante.

Les secteurs les plus vulnérables, car il y en avait toujours, étaient fermés par un fossé doublé d’une palissade. Ce fossé et la tranchée de la palissade sont à peu près tout ce qu’il reste du site néolithique de Charmé, calé entre une butte et ce qui était autrefois un marais.

A priori, il ne subsiste rien d’éventuelles habitations, mis à part, peut-être, des trous de poteaux. Cela reste à confirmer, car les archéologues ne sont pas encore certains qu’il s’agit bien d’un village. Il est possible que ce soit un enclos d’élevage. Cette enceinte, dite à fossé interrompu, délimite une aire apparemment assez vaste. Une zone d’environ 400 mètres carrés a été dégagée pour les fouilles de cet été, mais le site pourrait s’étendre sur 4 ou 5 hectares.Résultat de recherche d'images pour "Courcôme"

Pour cette première campagne, les fouilles ont avant tout un caractère exploratoire: les principales structures sont dégagées et des sondages sont pratiqués afin notamment de recueillir des éléments susceptibles d’être datés.

Très peu de mobilier a pour l’instant été recueilli. Il est donc encore difficile de déterminer à quand remonte exactement l’origine de l’implantation, d’autant plus que le site a probablement connu des occupations successives au cours du néolithique.

Et pour compliquer encore le travail des fouilleurs, le chantier est traversé par des fossés de l’époque gallo-romaine, peut-être associés à une voie de communication vers la villa de Bellicou, toute proche. Mais le travail des archéologues sur le terrain ne fait que commencer et le site devrait à terme livrer de précieuses informations.

Par charentelibre.fr, publié le 7 septembre 2017 à 9h22, modifié à12h00.

Les archéologues terminent la campagne de fouilles en Pays Ruffécois. Le public était nombreux fin août sur le site du Peu à Charmé pour la dernière visite de l'Office de Tourisme du Ruffécois. Et encore plus nombreux à la salle socio-culturelle de Courcôme pour présenter les recherches sur les sites de Charmé, Fontenille et Tusson puis Fouqueure. Vincent Ard et Victor Legrand du CNRS à Toulouse Jean Jaurès, et Emmanuel Mens d'Archeo Atlantica (membre associé), ont restitué leurs travaux de l'été. «On a décidé de présenter nos travaux à chaud, donc bruts de décoffrage. Il nous reste à travailler ces dossiers en profondeur et analyser en détail les objets exhumés, disent-ils. Nous sommes à la rencontre du monde des vivants et du monde des morts.» Un angle qui caractérise les sites du Centre-Ouest: «Deux formes de monumentalité néolithique concrétisées par des tombes mégalithiques et des enceintes fossoyées». Le Ruffécois est un cas intéressant pour les archéologues en leur permettant une analyse de l'évolution des territoires néolithiques pendant les 5e et 4e millénaires (néolithique moyen ou récent, de -4500 à -3000 ans avant Jésus Christ. Après les photos aériennes le site du Peu et celui de Tusson ont fait l'objet de prospections magnétiques. A Fouqueure le site avait été fouillé à la fin du XIXe siècle par Chauvet et Lièvre, mais sans révéler tous ses secrets.Résultat de recherche d'images pour "Courcôme"
Vincent Ard a présenté les campagne de fouilles à Charmé, de 2014 à 2017. «Le site campé sur une pente avec les pieds dans le marais (un réservoir d'informations) révèle une enceinte fossoyée au dispositif d'entrée complexe, une structure d'habitat bien conservée grâce aux trous de poteaux, des foyers à pierres chauffées, mais le mobilier est décevant, peu de haches polies, du silex débité par percussion, des tessons de poterie. Nous ne savons rien de la réoccupation du site mais nous avons trouvé des fossés de l'époque antique qui révèle la trace d'une route.» Victor Legrand s'est attaqué aux tumulus de la Motte de la Jacquille à Fontenille, et aux Dognons à Tusson. La prospection révèle à proximité l'emplacement de petites carrières dont on a tiré le calcaire de leur construction. «Il a fallu faire des sondages avant, parfois le résultat était négatif». On a surélevé ces tumulus en rabotant le sol autour de façon à en accroître l'impact visuel dans le paysage alentour. Emmanuel Mens s'est consacré avec son équipe au site mégalithique des Bourriges à Fouqueure. «Pour dater le dolmen, en étudier la construction. Le dolmen ne possède pas de pierre de couverture et un érudit du XIXe a pensé à une couverture en bois. Je pense plutôt à une couverture en pierre sous forme de voûte (1). On a trouvé peu d'objets, des morceaux d'os d'animaux mais pas de bois de cerf datable.» Emmanuel Mens a étudié la paroi face à l'entrée des chambres funéraire, la symétrie des blocs, celui placé face à la porte contient des fossiles. «De jour ce n'est pas visible mais à l'époque, ces chambres funéraires étaient dans le noir, et ces fossiles se révèlent sous la lumière des torches.» L'archéologue a été frappé par cette particularité qu'il retrouve ailleurs. «C'est un choix lié aux formes naturelles notamment à Magné (Courcôme) avec une vulve campée sur une fissure naturelle du pilier.»
Le Pays Ruffécois dispose d'un outil probant pour accroitre son tourisme. Des vidéos ont été réalisées pour visiter ses dolmens (2).
Pascal Baudouin
(1) A l'exemple de celle des loghes d'Aizecq.
(2) https://youtu.be/dXh9PG36l5E

CHENON: LE NÉOLITHIQUE À FLEUR DE TERRE

Sous l’oeil attentif de Vincent Ard (debout à droite), l’équipe d’archéologues fouille les fossés d’un ancien village. Photo CL

Par Patrick SERVAN, publié le 27 août 2013 à 8h10.

Jusqu’à la fin du mois d’août, l’équipe de Vincent Ard tente de comprendre et de démêler l’histoire de la nécropole de Chenon. Avec des certitudes mais aussi des zones d’ombre.

Une nécropole de l’époque néolithique qui s’étend sur 120 hectares, ça ne court pas les campagnes. Le site n’était d’ailleurs pas passé inaperçu du préhistorien Chauvet en 1883, quand il avait reconnu là plusieurs dolmens. Plus tard, les spécialistes Edmond Gauron et Jean Massaud s’étaient penchés sur la question et avaient publié une étude sur ce site unique. Depuis 2008, l’archéologue Vincent Ard se penche à son tour sur ce site: il a d’abord fouillé quatre ans durant le site de «Bellevue» à Chenommet, situé sur un promontoire qui domine la vallée de la Charente, juste en face de la nécropole de Chenon.

Un site daté du néolithique. Et cette année, photos aériennes sous le bras, il s’attaque avec son équipe à ce site de Chenon, qui jouxte la fameuse nécropole, laquelle compte nombre de tumulus et dolmens.

pour en voir + clique sur le lien

to see more + click on the link:

                           

«Les photos aériennes récentes montrent une série de doubles fossés qui ferment un promontoire qui domine, lui aussi, la Charente de façon abrupte. Au delà de ce site propre, l’intérêt de la recherche que j’ai lancée, c’est d’établir un éventuel lien entre la nécropole et les habitats que l’on trouve autour, à Chenon et Chenommet, ainsi qu’avec la grotte qui se situe dans la paroi qui descend sur la Charente.»

Des structures érodées

Le souci, c’est que l’érosion cinq fois millénaire, l’agriculture depuis un demi-siècle et le remembrement des années 60-70 ont passablement bouleversé la donne. «Ici, on a un site avec des structures très arasées, très peu profondes, très érodées», commente Vincent Ard. Ce qui laisse deChenon: le néolithique à fleur de terreviner une interprétation compliquée de ce site d’habitat qui avoisinait la nécropole.

«On a deux fossés parallèles, l’un de 3 mètres de large, l’autre d’1 mètre. » Fossés qui n’ont livré pour l’instant qu’assez peu d’éléments permettant une datation précise: «une pointe de flèche, quelques dizaines de tessons de poteries, quelques rares silex taillés, deux ou trois restes osseux.»

Malgré tout, de quoi faire dire à Vincent Ard qu’on se situe bien au néolithique, «entre 4 500 et 2 000 ans avant notre ère. Avec une occupation du domaine avérée au néolithique final. Reste à savoir si ce site a été occupé plus précocement.» C’est l’objet de la fouille en cours. Depuis plus de quinze jours et jusqu’au 31 août, l’équipe de Vincent Ard va tenter de démêler l’écheveau préhistorique. «Trouver le lien qui pouvait bien unir cette nécropole qui a fonctionné durant 2 500 ans et les habitats situés autour, comme celui sur lequel on est et qui fait 10 hectares de surface.»

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________patrimoine Néolithique du Pays Ruffécois

patrimoine Néolithique du Pays Ruffécois

 sortir en charente

 

pour en voir + clique sur le lien

to see more + click on the link :

 

En Charente, le Club Marpen fête 50 ans de restauration du patrimoine

Présentée par 

 

En Charente, le Club Marpen fête 50 ans de restauration du patrimoine

© Denis Charbonnier / RCF Charente - Restauration de l'abbaye de Tusson

Quand des passionnés d'archéologie se mettent à l'ouvrage. Situé à Tusson, près d'Angoulême, le Club Marpen fête ses 50 ans. Une association dédiée à la restauration du patrimoine bâti.

 

Une vingtaine de salariés permanents, 25 travailleurs en insertion et une douzaine de jeunes en stage de découverte du travail de la pierre. Installé à Tusson, près d'Angoulême (Charente), le Club Marpen fête cette année ses 50 ans. Cette association dédiée à la restauration du patrimoine bâti est à l'origine de nombreux chantiers en Charente.

 IL Y A 50 ANS, LE CLUB MARPEN

L’association Club Marpen est née à Merpins Vieux Bourg, près de Cognac - "Marpen" serait son nom celtique - quand quelques jeunes gens mordus d'archéologie ont eu l'idée de démarrer un chantier et de nettoyer la forteresse. Une initiative informelle et spontanée devenue en 1968 une association loi 1901.

En 1976, le Club Marpen s'installe à Tusson. Et s'engage dans la restauration et la mise en valeur de plusieurs villages charentais. Pendant plus de 40 ans ce sont des dizaines de projets qui aboutissent. Églises, abbayes, maisons rurales... des bâtiments édifiés entre le XIIe et le XIXe siècles devenus aujourd'hui musées, ateliers, lieux d'hébergement, etc.
 

TUSSON, UN VILLAGE MÉDIÉVAL

On dit que c'est un "village de caractère", tant l'histoire de Tusson est riche. Elle commence dès la préhistoire : ses dolmens font l'objet d'importantes recherches archéologiques. Au XIIe siècle deux monastères fontevristes (de l'ordre de Fontevraud ) sont édifiés, un couvent des dames et un couvent des hommes. Comme l'explique Jean-Michel Perez, du Club Marpen, c'est "toute la structure du village qui est médiévale". La vie monastique de Tusson s'est éteinte au moment de la Révolution. Puis, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, le village a connu la grande période des foires à bestiaux, qui ont donné au bourg sa taille actuelle.

 

 sortir en charente

 Tusson possède mille et un visages et autant de façons d'être découverte. Suivez leguide…

 sortir en charente Abbé Ducouret

 

 Abbé Ducouret

 

Sacha Distel, c'est lui. Fernand Raynaud, c'est encore lui. André Verchuren, Jacques Brel, Jean Nohain c'e

 sortir en charente

st toujours lui. «Et c'est lui qui a marié Pierre Dac, à Tusson, en 1954, après l'avoir baptisé» glisse Jean Vinzent.

«Lui», c'est l'abbé Roger Ducouret, un personnage haut en couleurs, qui a marqué non seulement le maire de Tusson, mais aussi plusieurs générations de Tussonnais.

Un curé comme on n'en fait plus, qui n'hésitait pas à faire venir des vedettes dans la minuscule salle des fêtes de Tusson pour grappiller de quoi faire vivre l'école religieuse qui existait encore dans les années soixante.

Prêtre - il est resté curé de Tusson quarante durant, de 1942 à 1981 - brocanteur, antiquaire, érudit, auteur de romans policiers, de contes pour enfants, d'ouvrages historiques... L'abbé Ducouret, doux rêveur, volontiers farfelu, vivant dans un bric-à-brac impressionnant - il avait ouvert une brocante dans le presbytère - était aussi une sorte de Don Camillo qui s'accrochait fréquemment avec le maire d'alors, instituteur athée.

Il s'est notamment illustré par sa monographie 

marpen expo ,art contemporain charente, tussonart,

de Tusson, prévue en trois volumes, mais dont seuls les deux premiers sont parus: «Tusson et alentours au XVIIIe siècle» (1986) et «Tusson et alentours, des origines au XVIIIe siècle» (1989). Le troisième tome, «Tusson moderne et souvenirs» devait relater l'histoire contemporaine de Tusson, mais ne put être édité en raison du décès de l'abbé Ducouret le 3 mars 1990.

 

 

pour en voir + clique sur le lien

to see more + click on the link:

 Tusson possède mille et un visages et autant de façons d'être découverte. Suivez leguide…

 

 

 

marpen expo ,art contemporain charente, tussonart,

 

 

marpen expo ,art contemporain charente, tussonart,fresques charente tusson,

marpen expo ,art contemporain charente, tussonart,fresques charente tusson,

marpen expo ,art contemporain charente, tussonart,fresques charente tusson,

tailleur de pierre en Charente

tailleur de pierre en Charente

stages INTERNATIONAUX ,tailleur de pierre en Charente

 

A VOS AGENDAS__________________________________________________________________________________________________________________________Nomade du Patrimoine

"Nomade du Patrimoine" est un camp itinérant qui permettra aux jeunes de 12 à 15 ans de vivre une aventure originale alliant itinérance, activités de chantier, rencontre internationales de jeunes et activités culturelles et de plein air...
EXPO LABASHOW – 10 mars – 21 décembre 2018

Les Poïz partent à la Conquête de l’Ouest !!!

Le Comité Régional du Tourisme du Limousin, Charente Tourisme, Office de Tourisme du Ruffécois, la commune de Tusson, le Club Marpen ont collaborer à la création d'un parcours de géocaching Terra Aventura.

Ouvert depuis l'été 2017, ce jeu a déjà enregistré plus de 1350 participants.

Partez à la découverte de la Charente grâce à un jeu de piste nouvelle génération!

Contacts des offices du tourisme du Ruffécois:

Mansle : 05 45 20 39 91
Ruffec : 05 45 31 05 42
accueil@ruffecois-tourisme.com
www.ruffecois-tourisme.com

LA LETTRE DE MARPEN N°45___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Lisez la le

,stages INTERNATIONAUX ,tailleur de pierre en Charente

artistes,stages, art contemporain en Charente

 

,stages,tailleur de pierre en Charente

artistes,stages, art contemporain en Charente

,stages, tailleur de pierre en Charente

sortir en Charente , jardin des art,

 

sortir en Charente , jardin des art, salle de projection , expo art,

sortir en Charente , jardin des art, maison du patrimoine,

sortir en Charente , jardin des art,

 sortir en Charente , jardin des art,

 

stages découverte, sortir en charente

stages découverte, sortir en charente

sortir en charente

sortir en Charente

sortir en Charente

 

 

 

sortir en Charente

 

sortir en charente

 

sortir en Charente

pour en voir + clique sur le lien

to see more + click on the link:

 

Ruffec Canoë-Kayak À 1.9 km de Condac
Nº 1 sur 2 choses à voir/à faire à Condac                       

étude de projet, restauration de la forge des fours a chaux patrimoine industriel du Poitou-Charentes a échoisy

 

patrimoine industriel 

étude de projet, restauration de la forge des fours a chaux patrimoine industriel du Poitou-Charentes a échoisy

 

  • Les procédés de transformation de la pierre

Les procédés de transformation de la pierre en pierre de taille, chaux et ciment

Château de Verteuil À 5.6 km de Verteuil
Nº 1 sur 1 choses à voir/à faire à Verteuil
  • Salles De Villefagnan ,architecture PATRIMOINE chantiers REMPART                                                                                                                    
                                                                                                                                                                           Feel Nature À 5.1 km de Taize-Aizie
                                                                                                                                                                                2 avis
                                                                                                                                                        Nº 1 sur 1 choses à voir/à faire à Taize Aizie  
Feel Nature
Abbaye Notre Dame de Nanteuil À 11.8 km de Nanteuil En Vallee
Nº 2 sur 2 choses à voir/à faire à Nanteuil En Vallee
Châteaux Sites historiques                   

pour en voir + clique sur le lien ; to see more + click on the link:

 

 

 


Commentaires sur Journées du patrimoine Jeunesse et Patrimoine à Tusson ,sortir en Charente 2018 L'art du partage. Année européenne du patrimoine

Nouveau commentaire